« L'énergie circule dans tout le corps en suivant des trajets bien précis, les méridiens ou canaux.

Sur ces trajets, existent des lieux privilégiés, les points d'acupuncture,

sur lesquels le praticien peut intervenirgrâce aux aiguilles et à la moxibustion,

afin de favoriser la circulation de l'énergie et du sang, régulariser le YIN et le YANG

et traiter les maladies, sur le plan mental et sur le plan corporel. »

 (Présentation de la Médecine Chinoise, cours école LU MEN)

 

 

 

 

La plupart du temps on entend parler uniquement d'acupuncture et le mot moxibustion nous est quasiment inconnu.Le terme Chinois pour acupuncture est ZHEN JIU, il signifie piquer et chauffer, l'acupuncture et la moxibustion sont donc indissociables pour les Chinois.

 

L'acupuncture et la moxibustion consiste en la stimulation de points répartis sur l'ensemble du corps, à l'aide d'aiguilles (acupuncture) et/ou d'armoise que l'on fait brûler (moxibustion).

 

Ces techniques permettent de prévenir et de traiter les maladies.

 

La moxibustion peut être pratiquée avec des bâtons d'armoise (armoise séchée roulée en forme de cigare ) qu'on approche près des points d'acupuncture, le long d'une partie d'un méridien, sur certaines zones du corps, avec des cônes d'armoise, qu'on peut glisser au bout des aiguilles d'acupuncture, brûler sur une tranche de gingembre placée sur un point d'acupuncture, ou brûler sur du gros sel.

 

Le but de l'acupuncture est d'harmoniser et de régulariser la circulation de l'énergie et du sang dans les méridiens et leurs branches collatérales, et d'équilibrer le Yin et le Yang dans le corps.

 

Le but de la moxibustion est de réchauffer, drainer et désobstruer les méridiens afin de régulariser l'énergie et le sang dans l'ensemble du corps.
Ce qui permet le maintien de la bonne santé et la guérison des maladies.

 

 

Les points d'acupuncture :

Ces points sont des lieux privilégiés où l'énergie est transportée et déversée à la surface du corps.

Ils sont en relation avec les Organes Entrailles grâce aux système des méridiens et branches collatérales (voir plus loin), ce sont des zones réactives qui reflètent l'état du corps et donc les maladies.

La stimulation de ces points par l'acupuncture et la moxibustion régule les activités fonctionnelles du corps, la circulation de l'énergie et du sang, renforce la résistance du corps et permet de prévenir et de traiter les maladies.

 

On note 3 catégories de points :

 

  • Les points sensibles à la pression ou points « A SHI ». C'est la première méthode de sélection de points, introduit pour la première fois par le grand médecin Chinois SUN SI MIAO (581-682), on palpe les zones douloureuses afin de trouver un ou plusieurs point particulièrement douloureux, « A SHI » signifiant « ah oui ! (c'est là) ».

 

C'est points permettent de traiter les douleurs.

 

  • Les points des méridiens ou canaux, ce sont la majorité des points utilisés, ils ont une localisation précise située sur un des 14 canaux. Les points d'un même canal ont des actions similaires, et permettent de traiter les troubles du méridien et des branches collatérales auxquels ils appartiennent.

 

On note environ 365 points sur ces méridiens, comme les 365 jours de l'année.

 

  • Les points extraordinaires ou curieux, ce sont des points qui ont une localisation précise mais qui n'appartiennent pas à l'un des 14 méridiens et qui ont des propriétés thérapeutiques particulières.

 

Chaque point possède ses propres propriétés thérapeutiques, liées à sa localisation et à son méridien d'appartenance, les points situés sur un même méridien ont des action similaires. Des points situés dans une même zone ont des propriétés similaires. Tous les points possèdent une action locale, ils traitent les troubles des zones proches de leur localisation.

 

Certains points, en particulier les points des 14 méridiens, peuvent être utilisés pour traiter des zones éloignés de leur localisation, ce qui explique qu'on peut stimuler un point du pied ou de la main pour traiter la tête, un organe, un membre opposé , etc…

 

 

 

 

Les méridiens ou canaux :

Les méridiens et branches collatérales ou ramifications, de leur nom Chinois « JING LUO », sont les voies de circulation de l'énergie et du sang à travers l'ensemble du corps.

Les méridiens ou canaux possèdent des trajets bien définis, ils sont reliés entre eux par les branches collatérales

Ils relient les Organes Entrailles entre eux, aux tissus, aux 4 membres, aux organes de sens, aux 9 orifices, aux 5 tissus, aux articulations.

Ils irriguent la surface du corps, les articulations, les différents tissus, les 9 orifices, les 5 organes de sens et les 4 membres.

Ils permettent de relier le haut et le bas, la droite et la gauche, l'intérieur et l'extérieur, l'ensemble du corps.

C'est grâce à ce réseau de méridien que le corps humain forme une unité.

 

Le système des JING LUO transporte l'énergie et le sang et régule l'équilibre YIN YANG, ce qui permet d'alimenter le corps en énergie et en sang, de réchauffer et d'alimenter les Organes Entrailles, les tissus et l'ensemble des autres structures, le maintien des activités physiologiques du corps et de résister aux attaques externes.

Ils transmettent les informations d'un endroit à l'autre de l'organisme, ils conduisent la sensation tactile.

En cas de pathologie, les méridiens et branches collatérales, reflètent les symptômes, permettent le passage et la transmission de la pathologie d'un endroit à un autre.

 

Lorsqu'un soin d'acupuncture et de moxibustion est appliqué, la stimulation des points est transmise aux Organes Entrailles correspondants par le système des JING LUO, ce qui amène le rétablissement de la bonne circulation de l'énergie et du sang, la régulariser des fonctions des Organes Entrailles, et la guérison.

 

L'obtention de l'énergie sous l'aiguille ou « DE QI , c'est la sensation qu'on obtient après la stimulation d'un point d'acupuncture, pouvant être de la chaleur, de l'engourdissement, des fourmillement, des sensations électriques etc … Cette sensation est normale et même nécessaire après la stimulation d'un point, elle peut surprendre voire être désagréable, mais elle ne dure que peu de temps. (voir FAQ).
L'arrivée de l'énergie est la conséquence de la bonne transmission de la sensation d'acupuncture dans les méridiens et branches collatérales, cette sensation est essentielle à l'obtention de l'effet thérapeutique voulu.

 

L'acupuncture est une méthode sûre et sans effet secondaire, à condition que le praticien est une bonne connaissance de l'anatomie humaine, qu'il connaisse et prenne en compte les contre-indications, que les manipulations d'aiguilles soient bien effectuées et qu'il ne soit pas négligeant.

 

L'acupuncture est indiqué pour tout type de maladies, troubles et douleurs, c'est une aide précieuse aux traitements conventionnels.

 

Contre-indications de l'acupuncture :

Chez les femmes enceintes de moins de 3 mois, pas de puncture sur l'abdomen inférieur et dans la région lombo-sacrée,

Chez les femmes enceintes de plus de 3 mois, pas de puncture sur l'abdomen inférieur, la région lombo sacrée, les points provoquant une intense sensation d'acupuncture.

Chez les jeunes enfants, on ne laisse pas les aiguilles en place, on ne pique pas le vertex si la fontanelle n'est pas fermée.

On évite d'effectuer une puncture chez des patients affamés, ayant trop mangé, ayant consommé trop d'alcool, patients épuisés, excessivement fatigués, ou excessivement faibles.

 

(Cours ECOLE LU MEN, Techniques d'acupuncture et de moxibustion,Théorie des méridiens et des branches collatérales, Théorie des points d'acupuncture et de moxibustion, Présentation de la Médecine Chinoise)